JORGE LUIS MARRERO (CUBA)


Jorge Luis Marrero, After Portocarrero, 1999
Acrylique, fusain et pastel sur toile
55 X 74 cm
Photo: courtoisie Galería Nina Menocal, Mexico

Jorge Luis Marrero est né en 1970 à La Havane, Cuba.

Il a étudié à l'Institut Superieur de l'Art (ISA), La Havane. Il a présenté des expositions individuelles à La Havane, au Centro de Desarrollo de las Artes Visuales, en 1999, et à la Galeria Habana, en 2000/2002.

Ses expositions collectives incluent Ventana hacia Venus, VII Biennale de La Havane, 2000; Havana Nagila/ Cuba-Israel : Dialogue, Centre for Contemporary Art, Tel Aviv, Israël 2000; Cinco Continentes y Una Ciudad, Museo de la Ciudad de México, Mexico, 2000; New Cuban Art in Hamburg, International Art Fair, Hambourg, 2001.

Jorge Luis Marrero est représenté par la Galería Nina Menocal, Mexico.

   Démarche artistique


Jorge Luis Marrero, Como es arriba es abajo, como es abajo es arriba, 1999
Installation: fil de fer et crayon sur papier
Photo: courtoisie Galería Nina Menocal, Mexico


Jorge Luis Marrero, Como es arriba es abajo, como es abajo es arriba, 1999
Installation: fil de fer et crayon sur papier
Photo: courtoisie Galería Nina Menocal, Mexico

« Marrero a établi son travail sur l'appropriation d'images. Le jeune artiste a commencé par faire du dessin (et initialement quelques peintures) basé sur le travail de Roy Lichenstein. En réalité, il effectuait une inversion du processus de Lichenstein. Celui-ci s'appropriait des fragments de bandes dessinées pour produire ses dessins et peintures. Marrero, lui, au contraire, s'approprie des oeuvres de Lichenstein pour créer ses dessins en bandes dessinées.

[...] Suite à ses exercices zen avec Lichenstein, Marrero a décidé de reproduire ses dessins d'enfant, gardés jusque là soigneusement par sa mère. Il les redessine à plus grande échelle sur la toile ou du carton Bristol et expose les dessins originaux avec les copies. De cette façon, Marrero s'approprie lui-même. Mais l'artiste est-il la même personne que l'enfant? Soulignant la dynamique de l'identité, notion changeante, l'artiste doit travailler très consciencieusement pour reproduire ces dessins sortis spontanément de la tête d'un enfant, ce qui accentue la distance entre les deux. Même s'il s'agit de copier scrupuleusement et même si c'est la même personne qui copie et qui est copiée, ce travail est basé sur la distance, le changement et la différence; distance, changement et différence entre l'original et la copie, entre l'enfant et l'artiste, entre un jeu expressif spontané et une position conceptuelle, entre le dessin d'enfant et l'art de galerie.

[...](Dans) son travail le plus récent, Marrero utilise du fil de fer pour copier ses dessins d'enfants. Cette étape accroît la distance entre l'original et la copie, augmentant dramatiquement l'échelle, différenciant radicalement le matériel de la technique, et soulignant la différence d'aura entre le dessin d'enfant et l'oeuvre en galerie. De plus, la reproduction demeure ambiguë entre le dessin et la sculpture, la deuxième dimension étant conservée dans un travail de type sculptural. Le caractère du travail accentue la transition entre le 'low' et le 'high art', ce qui renverse la procédure de travail de Lichenstein. Dans le travail de Marrero, la copie est la principale porteuse de sens. Le potentiel représentatif du dessin est utilisé ici à l'absurde, par un acte d'auto représentation dramatisant l'ambivalence inhérente dans l'acte de représenter. De plus, il advient ce qu'on pourrait nommer un suicide et une résurrection de l'auteur, qui tue le mythe de l'originalité en se copiant lui-même, revenant à la vie dans un travail émanant de lui-même. »

(Gerardo Mosquera, Extrait du catalogue de l'exposition 'Cinco continentes y una ciudad' (Sección América), Mexico, 2000)

   Jorge Luis Marrero dans le Web
LISTE DES ARTISTES


ARTS VISUELS

  David Blatherwick

  Cai Guo-Qiang

  Casagrande
     & Rintala


  Colette

  Marcel Dzama

  Graham Gillmore

  Betty Goodwin

  Angela Grauerholz

  Daniel Guzman

  Mathew Hale

  Anton Henning

  Cisco Jiménez

  Koganezawa
     Takehito


  Lux Lindner

  Corinne Marchetti

  Jorge Luis Marrero

  François Morelli

  Claudia & Julia Müller

  Alain Paiement

  Bruno Peinado

  Ed Pien

  Jean-François Prost

  John Scott

  Kiki Smith

  Siphay Southidara

  Barthélémy Toguo

  Torolab (Raúl &
     Marcela Cárdenas)


  Pablo Vargas-Lugo

  Vedovamazzei
  (S. Scala & S. Crispino)


  Jean-Luc Verna

  Fabien Verschaere



INTERVENTION
LUMINEUSE

  Michel Iorio



PERFORMANCE

  Cees Krijnen



 

 

L A   B I E N N A L E   D E   M O N T R É A L   2 0 0 2
Tél. : (514) 288-0811
Téléc. : (514) 288-5021
courrier@ciac.ca
ciac@ciac.ca