ART WEB


Le Web : un espace d'expression personnelle


Entre ces termes, le symbole logique, non de l'égalité, mais de l'équivalence. Car plus que d'autres médiums, le Web semble imposer à l'artiste une posture - c'est-à-dire à la fois une prise de position éthique en plus d'un geste esthétique.

Car le médium électronique, en interposant entre l'artiste et son oeuvre le travail de la machine, introduit une distance entre le geste et l'expression. De même que le tracé du dessin s'y décompose en pixels, le corps de l'artiste comme sa personne semble s'y désincarner, s'y absenter.

Et pourtant, paradoxalement, plusieurs artistes du Web ont su faire de ce lieu - de ce non-lieu, plutôt, qu'est l'Internet - un espace privilégié à la fois pour l'expression personnelle, la communication et la communion avec le spectateur/visiteur, en même temps qu'un lieu de questionnement et d'appropriation du médium lui-même.

C'est que le Web, au contraire de l'art "traditionnel", est avant toute chose un "médium" au sens fort du mot, c'est-à-dire un canal de communication entre les mondes, intérieurs et extérieurs, réels et virtuels, ceux des internautes comme ceux des artistes.

   Les oeuvres pour la Biennale


Le Web : un espace ludique
Les dix oeuvres sélectionnées ici témoignent de la variété des choix et des moyens d'expression des artistes qui ont opté pour le Web comme médium en même temps que matière et sujet pour leur travail.

En accord avec le thème de la 3e Biennale de Montréal "La vie, c'est la vie! Plaisirs, passions, émotions" (au pluriel), elles ont néanmoins en commun l'humour, et aussi parfois l'ironie ... mais aussi, l'élégance et la beauté... à divers degrés, parfois dans leur simplicité conceptuelle, ou au contraire grâce à la brillance de leurs couleurs et de leurs formes.

Chacune enfin frappe par son aspect ludique... et en somme par son aisance, par une certaine maîtrise, ou plutôt, une maîtrise certaine, du médium, qui sait aussi accueillir dans son jeu le visiteur. Ainsi, interactives et expressives, de telles oeuvres réussissent à faire du Web, à coup sûr, un médium "chaud".

Entre célébration et dissolution (cf. Michel Tournier1), ces oeuvres donc se partagent.

Les dix oeuvres sélectionnées seront présentées et commentées dans un numéro spécial de notre Magazine électronique qui paraîtra à l'occasion de l'ouverture de la Biennale.

Anne-Marie Boisvert
Commissaire aux
arts électroniques

 

1- "[L'art] répond à deux fonctions solidaires [...] Une fonction critique, subversive, contestataire qui trouve sa meilleure arme dans l'humour. Et une fonction d'éloge. Dissolution et célébration."
(Michel Tournier, Le Vol du vampire, Mercure de France, 1981, p: 255)

VITRINE



BETTY GOODWIN

Un hommage rendu
à la célèbre artiste
montréalaise

 

 



PROMENADES

Visitez les bâtiments anciens et nouveaux de la Cité Multimédia

 

 


FORUM

Parlez d'art avec Dan Cameron, René Block, Claude Gosselin, Mary Doyle, Michel Onfray et Mary-Anne Zagdoun

 

 



LES ARTISTES

Connaissez-vous les artistes invités de la Biennale de Montréal?

 

 


THÈME

Une Biennale partagée entre le stoïcisme et l'hédonisme


 

 

L A   B I E N N A L E   D E   M O N T R É A L   2 0 0 2
Tél. : (514) 288-0811
Téléc. : (514) 288-5021
courrier@ciac.ca
ciac@ciac.ca
| Le CIAC | Bulletin | Actualités (Arts et Nouvelles Technologies) |
| Expositions | Publications | Fonds d'oeuvres | Concours Jeunes critiques |
| La Biennale 1998 | La Biennale 2000 | Magazine Électronique |